BIO

Portrait guilhem flouzat

Batteur, compositeur et songwriter, Guilhem Flouzat a plusieurs cordes à son arc. Il a produit un disque de standards avec le pianiste Sullivan Fortner mais aussi écrit paroles et musiques d’un album de chansons interprétées par Isabel Sorling. Son jeu de batterie, affiné auprès d’Eric Harland, Dan Weiss, Mark Guiliana et John Riley, sert d’abord son propos de compositeur.

Il a appris l’art de la pulsation et s’est forgé une identité musicale lors de 7 passés à New York, où il a collaboré avec Lionel Loueke, Becca Stevens, Chris Cheek, Dave Liebman, Linda Oh ou encore Gilad Hekselman. Petit fils de la pianiste Henriette Puig-Roget, il est habité par l’œuvre de Ravel et Poulenc et est passé par les classe du CNSM. D’études littéraires, il a gardé l’idée de transformer l’expérience en mots. De ces sources surgit un univers musical narratif et profond.

Depuis dix ans, il trace un chemin original sur la scène jazz européenne et Américaine, tout en étant sideman auprès d’artistes comme Youn Sun Nah, Eric Legnini ou encore Camila Meza. Son premier disque “One Way…Or Another” a été décrit comme «ce qui est arrivé de mieux au jazz Français depuis longtemps» par Vincent Bessières, il y joue notamment un duo avec le prodige Tigran Hamasyan. Pour le deuxième, “Portraits”, il rejoint l’exigente maison de disque Sunnyside et crée une série de portraits musicaux des huit musiciens jouant sur le disque, dont Ben Wendel et Becca Stevens. “A Thing Called Joe”, un disque en trio puisant dans le répertoire de Broadway est salué par la critique française et américaine comme un “classique”, suivi par plusieurs tournées avec le pianiste Sullivan Fortner. La même année sort sur le label Fresh Sound un disque collaboratif enregistré à Los Angeles avec le contrebassiste Martin Nevin et le pianiste Richard Sears “Constant Stranger” qui évoque Ellington et Scriabine.

“Turn The Sun To Green” avec Isabel Sorling paraîtra en Février 2021 sur le label Shed Music, une série de chansons composées la nuit sur le piano de ses voisins de Washington Heights avant son retour à Paris.

Batteur, compositeur et songwriter, Guilhem Flouzat a plusieurs cordes à son arc. Il a produit un disque de standards avec le pianiste Sullivan Fortner mais aussi écrit paroles et musiques d’un album de chansons interprétées par Isabel Sorling. Son jeu de batterie, affiné auprès d’Eric Harland, Dan Weiss, Mark Guiliana et John Riley, sert d’abord son propos de compositeur.

Il a appris l’art de la pulsation et s’est forgé une identité musicale lors de 7 passés à New York, où il a collaboré avec Lionel Loueke, Becca Stevens, Chris Cheek, Dave Liebman, Linda Oh ou encore Gilad Hekselman. Petit fils de la pianiste Henriette Puig-Roget, il est habité par l’œuvre de Ravel et Poulenc et est passé par les classe du CNSM. D’études littéraires, il a gardé l’idée de transformer l’expérience en mots. De ces sources surgit un univers musical narratif et profond.

Depuis dix ans, il trace un chemin original sur la scène jazz européenne et Américaine, tout en étant sideman auprès d’artistes comme Youn Sun Nah, Eric Legnini ou encore Camila Meza. Son premier disque “One Way…Or Another” a été décrit comme «ce qui est arrivé de mieux au jazz Français depuis longtemps» par Vincent Bessières, il y joue notamment un duo avec le prodige Tigran Hamasyan. Pour le deuxième, “Portraits”, il rejoint l’exigente maison de disque Sunnyside et crée une série de portraits musicaux des huit musiciens jouant sur le disque, dont Ben Wendel et Becca Stevens. “A Thing Called Joe”, un disque en trio puisant dans le répertoire de Broadway est salué par la critique française et américaine comme un “classique”, suivi par plusieurs tournées avec le pianiste Sullivan Fortner. La même année sort sur le label Fresh Sound un disque collaboratif enregistré à Los Angeles avec le contrebassiste Martin Nevin et le pianiste Richard Sears “Constant Stranger” qui évoque Ellington et Scriabine.

“Turn The Sun To Green” avec Isabel Sorling paraîtra en Février 2021 sur le label Shed Music, une série de chansons composées la nuit sur le piano de ses voisins de Washington Heights avant son retour à Paris.

Portrait guilhem flouzat

PROJETS

TURN THE SUN TO GREEN

Un projet de songwriting né à New York, mûri à Paris sur l’âge adulte, les rêves et la création, avec Isabel Sorling au chant. SORTIE 12.02.2021

CONSTANT STRANGER

Constant Stranger est un trio de compositeurs, ouvert et égalitaire dans l’écriture et l’improvisation. Par une journées tiède dans le quartier d’Echo Park à L.A., une rêverie puisant dans des grooves ancestraux, avec Dayna Stephens et Sam Gendel en invités

A THING CALLED JOE

“Un swing digne des classiques, un choix judicieux de morceaux, un séquençage parfait et une interprétation toujours superbe, A Thing Called Joe est l’un de ces disque de jazz qui réchauffe le cœur et reste dans la pile près de la chaine stéréo, toujours vers le haut.”  Dan Mc Clelaghan, All About Jazz (New York)

PORTRAITS

Une galerie de portraits musicaux de ses inspirateurs-ices, empruntant aux univers  de chacun d’eux, aux nuances de leur personnalité, avec Ben Wendel et Becca Stevens.

AJOYO

Guilhem helped with the conception of the band’s first album, mixing West African grooves such as Makossa or Bikutsi.

CAMILA MEZA

Camila is a unique songwriter living between Chile and the U.S. she worked many times with Guilhem either as a guest in his project (see the bootlegs section) or as a leader of her own project where Guilhem was the drummer.

Une sélection de mes live préférés à New York et ailleurs, avec Sullivan Fortner, Ben Wendel, Chris Cheek, Camila Meza, Becca Stevens, Sam Harris, Joe Sanders…

“Un batteur Français établi à New York et qui épate les musiciens de la grosse pomme”

Michel Contat, Télérama

“La meilleure chose qui soit arrivée au jazz Français depuis lontemps.”

Vincent Bessières, Jazznews

L’album d’un batteur subtil et compositeur inspiré, traversé de part en part par un

lyrisme élégiaque”

Noadya Arnoux, Jazzman/Jazzmagazine (CHOC Mai 2016)

“Un swing digne des classiques, un choix judicieux de morceaux, un séquençage parfait et une interprétation toujours superbe, A Thing Called Joe est l’un de ces disque de jazz qui réchauffe le cœur et reste dans la pile près de la chaine stéréo, toujours vers le haut.”

-Dan Mc Clelaghan, All About Jazz (New York)

“A Thing Called Joe est l’un de ces albums que l’on peut écouter du début à la fin, il n’y a pas un seule mauvaise piste.”

Tom Schnabel, KCWR

Une session informelle de standards au charme intemporel, prolongeant avec délicatesse la grande tradition du trio.”

Pascal Rozat, CHOC Jazzman

“Tout le monde joue des standards, mais se les approprier avec grace, élégance et bon goût, ça n’est pas pour tout le monde. A ce petit jeu, le batteur Guilhem Flouzat est un as. Un simple et très beau disque de jazz.”

-David Koperhant, INDISPENSABLE JazzNews

“On me manque pas ça”

Michel Contat, TTT Télérama

“Un régal”

Vincent Bessières, TOP Musique et Culture

“Guilhem Flouzat est un batteur pas comme les autres , qui a une empreinte presque subliminale sur la musique”

Thomas Conrad, Jazztimes

“Un histoire d’amour avec le répertoire des standards. Le régal est dans les détails.”

John Ephland, Downbea

CONCERTS

VIDEOS

CONTACT

contact.guilhemflouzat@gmail.com